Notre histoire

Trop pressée le matin, pas eu le temps de préparer le repas du midi ou le goûter des enfants, Val raconte qu’il lui est arrivé plusieurs fois de faire usage d'un distributeur automatique pour satisfaire une petite faim ou simplement prendre une boisson.

Ces machines, on en retrouve plus de 650000 disséminées sur notre territoire et elles génèrent un CA annuel de 1,6 milliards d'euros.

1,6 milliards d'euros de produits sucrés et industriels qui sont vendus par ce canal, parce que le choix dans ces machines est réduit. C'est un vrai marché.

C'est à partir de cette réflexion qu'a émergé Hop Hop Ops. Sur ce marché de la distribution automatique, les goûters et les encas de qualité ont leur place, pour proposer une alternative d'abord aux personnes qui font attention à leur alimentation, et ensuite à celles qui veulent découvrir d'autres choses. 

C’était là une opportunité pour allier son envie de créer une entreprise sociale et solidaire, et donner accès à des produits sains au plus grand nombre. Ainsi, elle peut participer à un changement positif du monde. Un monde où l’alimentation saine sera banale et quotidienne.

 

En attendant des jours meilleurs

La crise sanitaire a mis en suspens les discussions entamées avec certains établissements et des entreprises séduits par le concept pour installer des distributeurs. Les circonstances (flux réduits dans les zones de transits, instauration du télétravail dans les entreprises, etc) ont permis à Val en attendant de se pencher davantage sur les produits, de développer d’abord l’offre des Little Box complètes et faciles à emporter. En attendant de les voir présentes dans ses futurs distributeurs, les Little Box sont présentes dans quelques points de vente partenaires.

Et, en parallèle, l’offre de Medium Box et de Big Box a vu le jour pour répondre aux besoins de certaines entreprises.

Voir la boutique